Information

Information relative au Covid-19 : 

L'ensemble des services de l'Administration communale sont accessibles uniquement sur rendez-vousPlus d'informations.

Nous vous invitons à privilégier au maximum les contacts téléphoniques ou par mail : services de l’Administration communale, du CPAS et du point de contact PME

Pour les informations relatives au centre de testing de Walhain, cliquez ici. Rendez-vous obligatoire. Pour les informations relatives à la vaccination, cliquez ici ou rendez-vous sur jemevaccine.be.

Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / ParcoursQR / Le Centre géographique de la Belgique
Actions sur le document

Le Centre géographique de la Belgique

PARCOURS QR - LE CENTRE GEOGRAPHIQUE DE LA BELGIQUE

 

Le Centre géographique de la Belgique se situe au lieu-dit « Le Tiège » à Nil-Saint-Vincent, dans la vallée du Nil. Un sentier y conduit au départ du chemin du Tiège et de l’arrière de la place du Tram.

Le monument du centre de la Belgique


Il a été matérialisé par une structure métallique, oeuvre d’un architecte walhinois, qui y a intégré divers symboles propres à la géographie politique du pays. Le socle représente la croûte terrestre, le triangle schématise la Belgique et les trois pylônes symbolisent les régions. La pointe de la pyramide indique le Centre géographique de la Belgique avec les coordonnées
suivantes : latitude à 50°38’28’’ Nord, longitude à 04°40’08’’ Est (coordonnées géographiques sur l’ellipsoïde de Hayford, calculées parMr Jean-Georges Affholder, géographe – IGN – France).


Pour rappel, la tradition plaçait le Centre géographique de la Belgique à Ittre avant 1919 (Traité de Versailles) et ne tenait pas compte des cantons de l’Est (Eupen-Malmedy). Le Centre géographique de la Belgique a été  inauguré le 22 août 1998.

 

Textes : Muriel Damien, Marie-Thérèse Marchand, Philippe Martin, Dominique Mousset, Brigitte Samain, Anne-Marie Soussigné, Paul Van Ruychevelt.
Photos : Jacques Pécriaux.

Visuel