Information

Information relative au Coronavirus/Covid-19 :

Dans le cadre des mesures visant à limiter la propagation du coronavirus, la Maison communale dont le guichet du Service Etat-civil-Population, et le Service de l’Urbanisme seront accessibles uniquement sur rendez-vous. En raison de cette obligation de rendez-vous, l’horaire de la permanence nocturne du mercredi du Service Etat-civil-Population peut s’en trouver modifié.

Attention : Le port du masque est obligatoire à l’intérieur des locaux. Si vous avez rendez-vous, merci de signaler votre présence via la sonnette de la porte d’entrée et de vous désinfecter ensuite les mains avec le gel hydroalcoolique mis à disposition.

Nous vous invitons à continuer de privilégier au maximum les contacts téléphoniques ou par mail : services de l’Administration communale (010/65.56.56 - aW5mb0B3YWxoYWluLmJl), du CPAS (010/65.89.33 - c2VydmljZXNvY2lhbEBjcGFzd2FsaGFpbi5iZQ==) et du point de contact PME (010/65.33.96 - ZWNvbm9taWVAd2FsaGFpbi5iZQ==). 

En cas de questions sur la gestion du Coronavirus, nous vous renvoyons vers le site www.info-coronavirus.be/fr ou vers le numéro : 0800/14.689.

Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Informations utiles / Impétrants / Développement de la 5G - Une consultation en cours trop discrète
Actions sur le document

Développement de la 5G - Une consultation en cours trop discrète

Nous avons récemment appris, comme vous, le lancement, par Proximus, d’une 5G « light » dans une trentaine de communes.
Bien que notre commune ne soit pas concernée par cette initiative, le Collège n’en reste pas moins interpellé quant à la méthode suivie par Proximus.
 
En effet, cette initiative s’est opérée sans enquête préalable, sans concertation et sans même une simple information vers les autorités locales et la population.
Nous ne pouvons accepter cette manière d’opérer pour un sujet aussi complexe qui concerne, bien entendu la santé de tout un chacun, mais de manière plus générale, le mode de vie que nous souhaitons pour nous et nos enfants. Cette dernière question doit d’autant plus occuper le centre de nos préoccupations à court et moyen terme étant donné la nécessaire remise en question de nos habitudes, de notre façon de vivre que provoque la crise sanitaire que nous vivons actuellement.
 
Nous souhaitons jouer un rôle et faire entendre votre avis dans le processus de développement d’une telle nouvelle technologie. Ce processus doit, au-delà de la réalisation d’études approfondies sur ses impacts, prévoir une phase d’enquête publique la plus large possible afin de permettre à tout un chacun de faire part de ses inquiétudes, de ses remarques et commentaires. Au-delà de prévoir une phase d’enquête publique, les inquiétudes, remarques et commentaires formulés devront trouver des réponses et être pris en compte. Sans un tel processus, le Collège ne pourra approuver le développement de cette nouvelle technologie sur son territoire.
 
Cette position ne signifie bien entendu pas que nous sommes opposés au progrès technologique. Bien au contraire. Nous souhaitons cependant que ce progrès se réalise, avant toutes choses et en priorité, au bénéfice de la population dans le respect de notre santé et en accord avec les modes de vie que nous souhaitons pour demain.
 
Dans ce but, nous interpellons la Ministre Tellier, en charge de l'environnement au sein du Gouvernement wallon, pour solliciter de sa part une analyse de la 5G light mise en œuvre par Proximus ainsi que l'établissement d'un cadre de déploiement éventuel de la 5G sur le territoire wallon guidé par le principe de précaution et soumis à enquête publique.
 
Nous apprenons, enfin, qu’une consultation sur l’attribution provisoire de fréquences dans la bande 3600–3800 MHz pour la 5G est actuellement en cours. Cette consultation n’a pas été annoncée, en tout cas, pas au grand public ni même aux autorités locales, ce qui n’est pas acceptable.

Nous vous invitons donc à en prendre connaissance et à y participer avant le 21 avril : https://www.ibpt.be/consommateurs/publication/consultation-du-conseil-de-libpt-relative-aux-projets-de-decision-concernant-loctroi-de-droits-dutilisation-provisoires-dans-la-bande-3600-3800-mhz