Information

Information relative au Coronavirus/Covid-19 :

La Maison communale, dont le guichet du Service Etat-civil-Population et le Service de l’Urbanisme, sont accessibles uniquement sur rendez-vous au 010/65.56.56. Le port du masque est obligatoire à l’intérieur des locaux. Si vous avez rendez-vous, merci de signaler votre présence via la sonnette de la porte d’entrée et de vous désinfecter ensuite les mains avec le gel hydroalcoolique mis à disposition. 

Nous vous invitons à privilégier au maximum les contacts téléphoniques ou par mail : services de l’Administration communale (010/65.56.56 - aW5mb0B3YWxoYWluLmJl), du CPAS (010/65.89.33 - c2VydmljZXNvY2lhbEBjcGFzd2FsaGFpbi5iZQ==) et du point de contact PME (010/65.33.96 - ZWNvbm9taWVAd2FsaGFpbi5iZQ==). 

En cas de questions sur la gestion du Coronavirus, nous vous renvoyons vers le site www.info-coronavirus.be/fr ou vers le numéro : 0800/14.689.

Pour les informations relatives au centre de testing de Walhain, cliquez ici. Rendez-vous obligatoire au 04/332.15.12.

Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Administration communale / Urbanisme / Info citoyens / Le Carmel en transition ...
Actions sur le document

Le Carmel en transition ...

Les responsables du Carmel de Walhain collaborent avec la Mutualité chrétienne (MC) pour inscrire le site dans une nouvelle dynamique. Afin d’apporter quelques éléments de réponse à celles et ceux qui s’interrogent sur l’avenir de ce site exceptionnel au coeur de notre commune, nous avons décidé de laisser la parole à Jean Hermesse, ancien Secrétaire général de la MC. Il s’agit ici d’une démarche d’information à l’attention de la population. Celle-ci n’interfère en rien dans les procédures administratives et d’information que devra suivre ce projet en application des différentes réglementations en vigueur.

Les riverains du site et la population de l’entité s’interrogent sur l’avenir du Carmel et de son futur aménagement. Quelle réponse pouvez-vous leur apporter ?

« Concrètement, nous venons de choisir le bureau d’architectes qui va concevoir le projet. Il n’y a donc encore aucun plan précis. La construction de nouveaux bâtiments est bien sûr prévue. Elle se fondra harmonieusement dans le décor existant. L’ensemble naturel du site sera préservé. »

La demande initiale du Carmel est de permettre à quelques religieux âgés de vivre en autonomie et en sécurité sur le site. D’autres idées s’y sont ajoutées…

« En effet, vu le potentiel du site, nous avons rapidement vu l’occasion de mener une expérience pilote pour répondre plus globalement au défi criant du vieillissement et de la perte d’autonomie. Le premier objectif vise bien la création d’une formule alternative d’hébergement pour personnes âgées. La volonté du Carmel de perpétuer les valeurs d’altérité et de solidarité portées par les Soeurs sur le site depuis 1936 nous a inspiré d’autres projets. À côté de ce lieu de vie, l’ambition est de répondre à un besoin de logements abordables pour des familles, des personnes handicapées, des enfants en difficulté… Cette mixité sociale et générationnelle va créer un nouveau tissu relationnel favorable à toutes et tous. Le projet vise également à soutenir et renforcer l’élan économique local en articulation et osmose avec la population, les artisans et producteurs locaux. »

Balises pour le développement architectural

Selon la MC, les bâtiments seront développés sur les principes d’écoquartier. Le projet respectera les qualités paysagères du site, en laissant un grand espace végétalisé sous forme de verger, prairie et potager. Un chemin de mobilité douce sera créé en diagonale du site pour liaisonner le quartier de la Culée au village pour les piétons et les vélos. Les grands arbres seront protégés et feront partie intégrante de la gestion proactive de la biodiversité. Le parc arboré et les multiples espaces verts seront ouverts à la promenade pour le village. Un espace de loisirs multigénérationnel sera également prévu. Le principe retenu est une organisation sous forme de Community land trust permettant, outre des formules locatives, un accès facilité à la propriété dans une logique non spéculative durable.

Vous êtes l’ancien Secrétaire général de la Mutualité chrétienne (MC), aujourd’hui toujours actif dans la démarche, mais comme volontaire. Comment justifier l’implication de la MC dans ce projet à Walhain ?

« Soyons bien clairs. La MC ne se lance pas dans l’immobilier. Avec ce projet nous concrétisons le concept de santé positive c’est-à-dire créer, susciter un environnement qui renforce les capacités de chacun de s’adapter aux changements sociaux, matériels, émotionnels. Être en bonne santé ce n’est pas que l’absence de maladie. Ce sont les relations sociales, l’activité physique, une alimentation saine, un sens dans la vie qui nous maintiennent debout et vivant. Ainsi des logements accessibles, un aménagement du territoire convivial vont permettre aux personnes âgées de vivre plus longtemps en autonomie et pour tous une vie de qualité. Nous espérons que Vivagora devienne un projet exemplaire, innovant et inspirant. Ayant participé au lancement du projet et vivant moi-même depuis 35 ans en habitat groupé je m’implique avec enthousiasme pour la concrétisation de ce projet porteur de perspectives pour tout le village. »

« Une population qui vit », c’est l’idée portée par le nom Vivagora que vous complétez par la mention « havre des possibles ». 

« Le havre des possibles est une invitation lancée aux habitants de Walhain, comme une opportunité enthousiasmante à relever le défi avec nous. À enrichir le tissu associatif local, à développer des initiatives d’économie de proximité, à profiter des nouveaux espaces communautaires… nous misons également sur l’intelligence collective des habitants pour faire preuve d’originalité et de créativité et ainsi voir émerger des horizons auxquels on n’a pas encore pensé. En visant toujours la construction d’une société plus collaborative. »

À suivre…

Même si Vivagora est encore en phase de démarrage, son concept et ses multiples dimensions nécessiteraient déjà bien plus d’explications. Dans un premier temps, les plus curieux découvriront une présentation plus détaillée du concept sur mc.be/vivagora. 

Par la suite, l’intention du groupe porteur est d’organiser un moment d’échange sur le projet et une séance de sensibilisation au concept de santé positive, probablement en web conférence ou en présentiel en fonction de l’évolution du contexte sanitaire. 

Vous en serez informés via les canaux de communication de la Commune de Walhain. 

Contact : dml2YWdvcmFAbWMuYmU=, pour recevoir la note conceptuelle, suggérer une idée, un commentaire…
Lien utile : www.masantepositive.be