Information

Accès au Service Population-État civil : avant de vous présenter au guichet, nous vous invitons à nous téléphoner ou envoyer un courriel afin de vous éviter des déplacements inutiles.

Nous prions les personnes étrangères de toujours téléphoner afin de prendre un rendez-vous – We kindly invite the Foreigners to call us prior their visit: their reception is by appointment only.

Nous vous invitons à privilégier au maximum les contacts téléphoniques ou par mail avec l'ensemble de nos services : Administration communale, CPAS et point de contact PME

Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Administration communale / Environnement - Mobilité - Énergie - Agent constatateur / Environnement / Cimetières / Les tombes à l’approche de la Toussaint : quelles sont les règles en vigueur ?
Actions sur le document

Les tombes à l’approche de la Toussaint : quelles sont les règles en vigueur ?

A l’approche de la Toussaint, vous serez nombreux à vous rendre au cimetière pour vous recueillir sur la tombe de vos proches disparus.

Nous vous rappelons que tout travail de placement et d’entretien de monuments, de bordures, de plantations, de terrassements est interdit du 28 octobre au 4 novembre 2021 inclus. Pour rappel, ces travaux nécessitent une autorisation écrite, délivrée par le service Etat-Civil.

Cette interdiction n’est pas applicable aux familles dont les membres se livreraient personnellement à quelques travaux de jardinage ou à la décoration des tombes de leurs parents (pose de couronnes, fleurs, médaillons, etc.).

En outre, il est défendu, du 28 octobre au 4 novembre 2021 inclus :
•    De placer ou d’enlever du cimetière tout signe funéraire quelconque (cette interdiction ne s’applique pas au dépôt de couronnes, de médaillons et de fleurs) ;
•    De graver ou d’approfondir des inscriptions sur les signes de sépulture ; d’exécuter tout travail de ciselure, de peinture, de dorure, de rejointoiement et de redressement de tout signe de sépulture ;
•    De planter des arbres ou arbustes ayant plus de 60 centimètres de hauteur ;
•    D’introduire dans le cimetière des véhicules, brouettes, échelles, seaux et autres ustensiles servant aux travaux de récurage ou de nettoyage.

L’entretien des tombes sur terrain concédé incombe exclusivement aux ayants-droit. Il est dès lors obligatoire que chaque propriétaire entretienne régulièrement sa concession.

Entre 2012 et 2018, toutes les sépultures en défaut d’entretien ont été affichées, photographiées et répertoriées dans un registre que vous pouvez consulter au service cimetières de l’administration communale.
•    Le défaut d’entretien signifie : sépulture qui, de façon permanente, est malpropre, envahie par la végétation, délabrée, effondrée, en ruine ou dépourvue de signes indicatifs

Attention : Plus aucun désherbant n’est autorisé dans les cimetières.

Nous insistons auprès de vous pour déposer vos fleurs SUR la sépulture et pas dans l’allée sinon cela complique beaucoup le travail d’entretien par nos ouvriers communaux. De plus, si vous compter planter dans le sol, sur votre espace de concession, veillez à n’y mettre qu’une plante qui, à maturité, ne dépassera pas 40 cm de hauteur et ne s’étendra pas sur la sépulture voisine.

La perspective « Zéro-phyto » modifie profondément notre mode de gestion des espaces verts tant publics que privés. Et nos cimetières en font partie intégrante, tant pour les ouvriers communaux que pour vous, citoyens, qui êtes responsables de l’entretien de vos tombes et de ses abords. En effet, les familles sont responsables du maintien de la propreté du monument et de la parcelle qui l’entoure. Tandis que la commune a la charge des espaces publics : allées, massifs, murets, terrains ou tombes non concédées qui ont fait l’objet d’une reprise.

Comment faire ?

Pour entretenir vos tombes de manière écologique, sans eau de Javel ni autre produit toxique, il suffit d’utiliser :
-    Pour le grand nettoyage de la tombe : du savon noir de jardinerie ;
-    Pour l’entretien habituel de la tombe : du blanc d’Espagne (ou blanc de Meudon) qui est une poudre d’argile ou de craie à mélanger à de l’eau.

Ces produits sont naturels, 100 % biodégradables et respectueux de l’environnement. Ils ne causeront pas de tort aux plantations voisines de la tombe.

Chaque cimetière est muni d’un espace de tri pour les déchets constitué de deux bacs adjacents : d’un côté les mottes de terreau et/ou plantes naturelles ; de l’autre côté, tout ce qui n’est pas végétal : mousse, support, fleurs en plastique, emballage de toute sorte, tuteur, etc. En cas de doute, regarder les images et indications sur l’affiche devant chaque bac.

Nous vous remercions déjà d’être particulièrement attentifs à respecter ces consignes : poser vos décorations sur la sépulture, nettoyer avec des produits biodégradables et bannir les produits inadéquats et toxiques, trier vos déchets. Vous contribuez ainsi à des cimetières jolis et bien gérés.
 
Les cimetières communaux sont au cœur de la réflexion « Zéro-phyto ». Tiraillée entre les exigences de netteté des citoyens et les nouvelles normes de gestion, Walhain comme d’autres communes adoptent des solutions de plus en plus efficaces qui allient esthétique, écologie et charge de travail limitée pour le personnel d’entretien. La présence de quelques végétaux dans les allées n’est donc pas un signe de négligence mais bien celui de la progression vers une gestion plus respectueuse de l’environnement et de la santé des riverains. Les herbicides sont remplacés par de l’arrachage mécanique ou manuel aussi régulièrement que possible et, à terme, des semis de pelouse et de plantes couvre-sols aideront à gérer ces lieux en bonne intelligence. Nous prévoyons aussi quelques plantes d’ornement pour mettre en valeur le patrimoine de Walhain. Les services Environnement, Travaux et Etat civil travaillent de concert pour harmoniser les nouvelles mesures, planifier les travaux, s’adapter à chaque lieu et obtenir progressivement des résultats satisfaisants.

Plus d’informations : contactez Anne-Michèle Jadouille au service Etat-Civil, cimetières au 010/65.32.01 ou YW0uamFkb3VpbGxlQHdhbGhhaW4uYmU=