Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Administration communale / Environnement - Mobilité - Energie / Environnement / Cimetières / La verdurisation des cimetières
Actions sur le document

La verdurisation des cimetières

La verdurisation des cimetières :

De nos jours la nature redevient un élément très important dans nos vies. De plus en plus de gens se rendent compte de l’importance de celle-ci pour notre existence. La Région Wallonne en prend aussi conscience et c’est pour cela qu’elle incite les communes à ne plus utiliser de produits chimiques pour les entretiens de lieux publics, afin de laisser la nature reprendre un peu de place et de ses droits dans nos villages.

En juin 2019 l’ensemble des communes devront respecter l’interdiction d’utiliser des pesticides dans tous les lieux publics.

Mais comment, sans herbicide, ne pas laisser les herbes de toute sorte envahir nos espaces publics ?

En laissant gérer la croissance des plantes... par les plantes ! C’est-à-dire en choisissant les plantes qui vont prédominer, on appelle cela la « verdurisation » ou « végétalisation ». La plupart des communes ont opté pour la verdurisation des cimetières, lieux hautement pulvérisés de pesticides, plutôt que le désherbage manuel ou mécanique car les avantages de la végétalisation sont plus nombreux. C’est plus rentable et c’est un avancement dans la façon de percevoir nos cimetières.

figure2

Ainsi, la verdurisation des cimetières consiste à planter des végétaux couvre sol entre les tombes, espaces difficiles d’accès pour les machines, à apporter un peu de vie en installant des prés fleuris, des arbustes, des massifs, des parterres, et à y implanter des bancs, des hôtels à insectes et laisser l’herbe pousser dans les allées non carrossables. Ceci a pour but de donner un peu de vie et de gaieté dans ces endroits ternes et tristes, de rendre le passage agréable et à laisser place au bon souvenir des proches décédés mais aussi d’offrir de la place pour la biodiversité.

figure1

La végétalisation des cimetières est bénéfique pour réconcilier les hommes et la nature, nature que les humains ont toujours eu tendance à détruire dans les cimetières. En plantant des végétaux dans les cimetières, on rend un peu de place à la faune et à la flore. On invite celles-ci à repeupler nos cimetières. Cela nous donne l’envie de rendre visite plus souvent à nos proches décédés et cela crée une atmosphère calme et ressourçante.

Le cimetière de Saint-Paul, encore à aménager, possède de grands espaces où accueillir la végétation. Ce sera un endroit ravissant où il ne manquera plus qu’un banc, des fleurs, des arbustes, de l’herbe et un hôtel à insectes afin de lui donner encore plus de charme.

Rappelez-vous, durant le mois d’octobre 2016 la commune Walhain a commencé à verduriser un premier cimetière, le cimetière de Sart-lez-Walhain (Photos 1 et 2).

Walhain a reçu le label de niveau 1. Pour obtenir ce label la commune a dû respecter les législations environnementales, ex : pesticides, code de l’eau, arbres remarquables…, mettre des conteneurs sélectifs à dispositions des citoyens, opter pour un plan de gestion ou de fauchage tardif. Il lui reste encore 2 niveaux à gravir pour atteindre le niveau 3 ; mais il y a prioritairement encore 7 cimetières à métamorphoser en cimetières verts.

Bibliographie :

http://www.cimetieresduquebec.ca/laurentides/prevost-sentiers/

https://www.vivre-a-niort.com/fr/cadre-de-vie/gestion-ecologique-des-espaces-publics/cimetiere-naturel-de-souche/

https://www.partagedesconnaissancesbw.be/attachment/642360/ 

Article rédigé dans le cadre de son stage par Charles Jadouille et supervisé par l’éco-conseillère de Walhain, Madame Fouarge.